La crise du Covid-19 a touché l’économie mondiale causant un ralentissement brutal de cette dernière.

L’investissement sur les SCPI n’a pas été touché de la même manière par la crise.  En effet, cela dépend avant tout du secteur d’activité du support d’investissement de la SCPI. L’investissement dans une SCPI permet de mutualiser le risque grâce à la diversité de la typologie d’actifs (bureaux, commerces, EHPAD, entrepôts, …).

Les SCPI sont beaucoup moins volatiles à court terme que les marchés actions du fait car elles ne sont pas cotées en bourse et qu’elles agissent sur des actifs immobiliers : les variations de prix agissent avec inertie. De ce fait, elles sont sensibles uniquement au prix de l’immobilier et aux paiements des loyers par les locataires.

Nous verrons réellement ces prochains mois quel impact aura la crise du covid-19 sur les SCPI mais vous trouverez les premières réponses recueillies auprès des professionnels du secteur.

Quels types de SCPI ont été les plus touchés ?

Durant la crise, c’est donc les SCPI ayant un parc immobilier avec des actifs hôteliers qui ont les plus été touchés de par la fermeture des établissements et donc la baisse du taux d’occupation. Dans le même temps, les SCPI de commerces, surtout la location à des petites PME, ont été impactées par le potentiel non-paiement des loyers.

Quels types de SCPI ont résisté ?

Les SCPI de rendement sont composées de différents actifs afin de neutraliser au maximum les risques.

En effet, si certains actifs ont été touchés par la crise, d’autres comme les SCPI de bureaux ont été moins affectées. La fermeture des locaux n’a pas impacté le rendement des bureaux car ces derniers sont généralement loués à des grandes enseignes qui n’ont pas connu de difficulté financière et donc continuaient de payer leur loyer.

Il était donc important d’investir dans une SCPI qui diversifie ses placements afin de minimiser les risques. Les « bonnes » SCPI ont quant à elles bien vécu la crise. En effet de par leur diversification de placements, elles n’ont connu en moyenne que 2% de loyers impayés sur l’ensemble de leurs actifs.

Le secteur de la santé (Ehpad…) est également un secteur qui aura bien résisté à la crise. Les locataires qui sont des grands établissements de santé seront beaucoup moins fragilisés.

Le secteur de de la logistique e-commerce est un secteur d’avenir qui aura été épargné par la crise. On l’a vu, pendant la crise, les disrupteurs du numérique et de l’e-commerce (Amazon…) ont vu leur chiffre d’affaire continué à progresser. Certains SCPI qui viennent d’être crées sur ce secteur auront été protégé par cette crise.

Quels mécanismes permettent à certaines SCPI de résister à la crise ?

Ayant pour but de distribuer des rendements élevés aux investisseurs, la plupart des SCPI disposent du report à nouveau. Cela signifie que sur plusieurs années elles constituent une réserve de capitaux sans les attribuer aux associés afin de lisser le rendement au fil du temps et/ou faire face à des évènements inhabituels.

Les SCPI les plus grosses disposent de réserves importantes qui leur permettront de lisser le résultat à leurs associés.

L’investissement dans les SCPI est donc un investissement plus stable que l’investissement sur les marchés actions. En effet, étant donné que les SCPI interviennent dans l’immobilier, il est préférable d’y investir avec une optique long terme. L’investissement dans une bonne SCPI reste un bon moyen afin de diversifier son patrimoine, générer des revenus et préparer sa retraite. De plus, cela permet de bénéficier d’un parc immobilier qu’un investisseur serait incapable de détenir en nom propre.

La crise du Covid aura fait rebattre les cartes sur l’univers des SCPI.

Il est donc important de sélectionner les SCPI qui feront face à ces enjeux, et disposant de placements diversifiés et de qualités.

Pour cela, nous restons disponibles afin de vous aider et vous accompagner dans ces démarches.

Vous souhaitez plus de précisions sur ce sujet ?

Un expert vous contacte pour vous accompagner

2021-08-26T11:58:21+02:00
Go to Top