Lorsqu’un décès survient, les proches survivants doivent faire face à de nombreux frais.

Pour certains patrimoines avec une partie immobilière importante, appréhender les frais de succession est crucial. Pour d’autres familles, où le patrimoine se développe, les frais d’éducation des enfants et le maintien d’un train de vie seront prioritaires.

Il est important de préparer son décès afin de protéger sa famille. Pour cela, il existe différentes assurances afin de permettre à ses proches de disposer des ressources financières nécessaires pour maintenir leur niveau de vie.

  • L’assurance décès

L’assurance décès est un contrat qui vous permet d’assurer un certain capital à vos proches. Au moment de la souscription vous définissez un montant qui sera remis à vos proches au moment du décès. En fonction du montant déterminé et de votre âge vous serez redevable d’une cotisation à votre assureur.

Au moment de votre décès, vos proches percevront le capital qui sera exonéré de droits.

Attention ! Cette assurance intervient pour faire face à un aléa, un décès prématuré. Passé un certain âge, le contrat s’arrête et vos proches ne percevront aucun capital au moment du décès.

Certains assureurs proposent des garanties décès jusqu’à 80 ans.

  • Le contrat de prévoyance en cas de décès

Souscrire à un contrat de prévoyance vous permet également d’être protégé et de protéger vos proches en cas d’aléas de la vie.

Grâce aux contrats de prévoyance vous pouvez mettre en place une rente en cas de décès. Votre conjoint percevra alors cette rente, qui peut être temporaire ou viagère, afin de compenser la perte de revenus.
Il est également possible de mettre en place une rente éducation. Cette rente permettra à vos enfants d’avoir accès aux études qu’ils souhaitent.

  • L’assurance-vie en cas de décès

L’assurance vie est un outil d’épargne mais aussi un outil patrimonial et de transmission. En effet, au moment du décès du souscripteur, le contrat d’assurance vie prévoit un abattement de 152 500 € par bénéficiaire.

De même, il est possible de rédiger la clause bénéficiaire de votre contrat d’assurance vie. Elle permet de protéger votre conjoint, vos enfants ou transmettre votre patrimoine. Cette clause permet de démembrer votre contrat d’assurance vie entre votre conjoint et vos enfants grâce à l’usufruit et la nue-propriété du contrat. Cette stratégie est utilisée afin de protéger vos proches, mais aussi afin de bénéficier d’avantages fiscaux.

  • Protéger son conjoint à travers le choix du régime matrimonial

Bien entendu, en complément des assurances décès, il est également possible de protéger le conjoint survivant grâce au choix du régime matrimonial. Il est donc possible de changer de régime en réalisant un acte notarié afin d’opter pour un contrat plus protecteur. Il est également important de rédiger son testament pour disposer d’une plus grande liberté pour donner à ses héritiers.

En fonction de vos objectifs et de votre patrimoine, il sera nécessaire de réaliser un bilan successoral avec un de nos conseillers. Nous pourrons alors vous conseiller au mieux sur la stratégie à adopter.

Vous souhaitez plus de précisions sur ce sujet ?

Un expert vous contacte pour vous accompagner